Travaux du samedi en 2014

 

Décembre, l'année se termine

Cette fois l'hiver c'est installé et un voile de neige coiffe les sommets du Lozère, la bas à l'horizon:

 Neige sur le LozèreVers Aujac

Lionel et ses acolytes sont déjà sur place. Comme la douceur et la pluie ont perduré cette année jusqu'en Novembre, la végétation a continué à se développer et le débroussaillage reste de mise:

On débroussaille On débroussailleOn débroussaille

Le travail de Novembre n'ayant pas résisté à l'épisode Cévenol qui a suivi, il faut à nouveau colmater les immenses ornières qui rendent notre chemin d'accès impraticable:

On remet ça

Heureusement que les pierres ne manquent pas ! :

Les bagnards

La maison Laurent n'est pas oubliée, l'irrégularité des murs rendent les finitions de la toiture un peu plus longues que prévu:

Chantier toiture Chantier toiture

La plupart de nos cuisinières ont été retenues ce mois-ci, Claude se sent bien seule pour dresser la table:

Dec 14 10

Voilà Lucien qui inspecte le travail de nos débroussailleurs:

Lucien Débroussaillage

Les grillades sont prêtes, il est temps de passer à table et se réchauffer un peu:

Grillades Tablée

Les chantiers reprennent de plus belle l'après-midi, la maison Laurent:

Chantier toiture

Les ornières du chemin sont comblées:

Les cantonniersLe chemin Le chemin

Et nos débroussailleurs ayant terminé le travail de la matinée ont entrepris le recalibrage d'un ancien sentier longeant l'enceinte extérieure:

Nouveau chantier Nouveau chantier

La lumière déclinant rapidement, nos travailleurs rangent leurs outils et, après s'être souhaité de passer de bonnes fêtes de Noël, se donnent rendez-vous en 2015.

 


 

Novembre, nous ne sommes plus très loin de l'hiver,

La matinée s'annonce belle et ensoleillée, ce qui nous remonte le moral après toutes ces journées de pluie, mais la fraîcheur nous surprend un peu:

Maison Est

Du coup nos débroussailleurs ont choisi de travailler sur la face sud pour profiter de la chaleur du soleil:

les débroussailleurs

Cyrille, l'un de nos nouveaux adhérents, est venu avec son frère Florent, expert en maniement de la débroussailleuse et la tronçonneuse:

Florent

Conscients des risques de chute de pierres qui existe quand on travaille au pieds des murailles, nos jeunes ont opté pour le port du casque:

Tous casqués

Claude et Olivier ont eux choisi d'éclaircir les bosquets d'arbres à l'intérieur du Castrum:

ClaudeOlivier

Il reste quelques tas de branchages coupés à éliminer, Sylvain, Hervé et Antoine s'en chargent:

Feu de joie

 Nos maçons ont quelques soucis, la bétonnière, dont le moteur ne semble pas aimer l'humidité de ces derniers jours, refuse obstinément de démarrer. Ils devront se rabattre sur la vieille bétonnière électrique:

Bétonnière récalcitrante

Jacques, Gilbert et Richard vont donc pouvoir poursuivre la construction du réduit de la cuve à eau:

Jacques et GilbertRichard

Kinou est toute seule aujourd'hui pour dresser la table:

Kinou

Les intempéries à répétition de ces derniers mois ont sérieusement endommagé notre chemin d'accès, Antoine et Bernard essaient de colmater les ornières provisoirement:

OrnièresAntoineAntoine et Bernard

A la pose de midi, la venue de Mimi avec sa marquisette ravit toujours les participants:

Mimi Marquisette

A peine le repas avalé, les activités reprennent de plus belle:

Richard et JacquesGilbertElle tourne

Claude et Olivier ont déjà sérieusement élagué les bouquets d'arbres du Castrum:

Intérieur du CastrumIntérieur du CastrumIntérieur du Castrum

Notre équipe de jeunes ont rejoint le chantier du chemin et ils ont vite compris que la brouette mécanique était moins fatigante que la pelle:

Les jeunesLes jeunes

François, quant à lui, creuse une rigole pour canaliser les eaux de ruissellement:

François

La journée décline et la fraîcheur s'installe à nouveau, les fumées ont du mal à s'élever et semblent des bancs de brûmes:

Brûmes

Nos maçons ont quitté le chantier qui a bien avancé:

Réduit pour la cuve

Et après le passage de Claude et Olivier, on y voit nettement plus clair à l'intérieur du Castrum et bien des détails des murailles se révèlent maintenant à nous:

Intérieur du CastrumIntérieur du CastrumIntérieur du CastrumIntérieur du Castrum

Vivement le mois prochain en espérant une aussi belle journée.

 

 


 

Octobre, entre deux intempéries !

Après un premier épisode pluvieux assez destructeur, cette journée de chantier bénéficiera d'une journée limpide, lumineuse et chaude:

Belle journée

Si quelques uns de nos membres historiques sont absents pour cause de retour de transhumance, de nouveaux membres nous ont rejoint pour la première fois, Cyril qui nous vient d'Alès fait connaissance avec Laurent et Lionel:

Cyril

Nos jeunes ne manquent pas non plus à l'appel, à part Alex qui n'a pas résisté à l'appel du congrès des pompiers:

Les jeunes

Nous allons profiter des dernières pluies pour faire quelques feux de joie et éliminer ainsi toutes les broussailles coupées entassées depuis le mois d'Avril:

Un sacré tasFeux de joie

On s'affaire autour de la bétonnière près de la maison Laurent, il faut préparer du mortier pour les divers chantiers:

la bétonnière

Il y a les finitions de la toiture:

Le toit

Mais il faut aussi, en urgence, régler un problème de ravinement  en bas de la calade qui menace la stabilité des premier mètres. Richard et Jacques, notre second nouveau, de Rivières, bientôt rejoints par Claude vont s'en charger:

Jacques et Richardet voilà Claude

Il faut créer un ancrage profond et maçonné, ainsi qu'une rigole déviant les eaux de ruissellement:

Mortieret pierres

Comme à l'accoutumée, Lionel est sollicité par des visiteurs:

Visiteurs

Antoine et Bernard font le point des travaux effectués par l'équipe Rempart et réfléchissent sur les possibilités de chantier pour l'année prochaine:

Antoine et Bernard

Pendant ce temps, Jacques (l'autre, celui que vous ne voyez par car il est en général aux commandes de l'appareil photo) a fait une flambée dans le four pour réchauffer le reste des fougasses des journées du patrimoine afin d'agrémenter notre repas:

Fournée

Sylvain s'applique à fixer les tuiles d'extrémité:

Oct 14 15

Voilà Françoise et Kinou avec les gamelles, l'heure du repas s'approche !:

Kinou et Françoise

La chaleur de cette belle journée nous incite à prendre l'apéritif à l'extérieur avant de passer à table:

ApéroUne belle tablée

Journée spéciale qui mérite l'ouverture du champagne, notre Mimi nationnale fête son anniversaire, nous ne donnerons pas ici l'âge de cette jeune fille:

ChampagneMimi

Vous aurez certainement remarqué sur les photos précédente que la bêtise et le non respect du travail des bénévole ont sévi puisque d'affreux tags ornent maintenant le manteau de la cheminée. 

Une petite photo de famille réunit nos anciens:

Mimi, Lucien et Jeannette

Après le repas, Fernand s'est attelé à la taille des iris:

Fernand

Tandis que le débroussaillage et l'incinération reprennent, le tas de déchets a disparu:

les débroussailleursplace nette

Il est temps aussi de ranger les bûches qui nous servirons certainement cet hiver à réchauffer un peu l'atmosphère de la maison Loubier:

On range les bûches

Sylvain et Laurent fixent les dernières tuiles de la rangée:

le toit

Claude donne la dernière touche à la rigole de la calade:

Claude

Quant à Richard, il a remis en route le chantier du local de la citerne:

Richard

Finalement le tas de déchets a été remplacé par un tas de bûches !!

les bûches

Antoine surveille le dernier brasier:

brasier

Et Théo range les dernières bûches:

Théo

Mais voilà celle que l'on n'attendait plus, elle n'a pas pu résister à l'appel du Castrum et à peine le congrès des pompiers terminé, voilà Alex que l'on découvre pour la première fois sans ses lunettes:

Alex

Richard sécurise son travail:

Richard

Claude et Jacques remontent la calade satisfaits de leur ouvrage:

Jacques et Claude

La journée a été profitable et intense, la troupe mérite bien une petite pause pour profiter de la douceur de cette fin d'après-midi:

la pause

 



Septembre, les chantiers reprennent !

Si nous avons eu de la chance pour la fête de Juillet, l'été fait d'alternances de journées de pluie et de journées de chaleur a été profitable à la végétation. C'est donc avec les sécateurs et les cisailles que la saison redémarrera:

Cisailles et Sécateurs

Voilà Hervé qui nous apporte le pain pour le repas de midi:

Sept2014 02

Richard est déjà à l'œuvre, il s'est débarrassé du figuier rachitique qui poussait au pied du futur local destiné à la citerne:

Le Figuier

C'est aussi l'occasion de faire un peu de rangement en transférant divers panneaux de bois qui encombrent la cave de la maison Loubier (que des malfaisants avaient cherché à forcer début Août, nous obligeant à changer la serrure et modifier la porte).

Rangement

Nous rangeons aussi les tuiles qui nous ont été généreusement  données cet été:

Rangement

De son côté, Claude a repris la construction de la murette en pierres sèches qui longe le chemin d'accès au pré supérieur:

Claude

Jean-Marc l'a rejoint pour lui apporter son aide:

Murette

Mais quel est donc ce motard ? 

Motard

C'est notre Alex qui étrenne son permis tout neuf !

Alex

Et voici la jeune génération qui nous a rejoint et s'apprête à donner main forte aux débroussailleurs:

Les jeunes

Richard à eu raison du figuier, tandis que Olivier joue les funambules pour élaguer un arbre près de la maison Loubier:

Le FiguierFunambule

Il s'attaque ensuite à l'arbre tout tordu qui se dresse devant l'entrée du futur local de la citerne:

Les bucheronsLes bucherons

Pendant ce temps le débroussaillage se poursuit ainsi que la construction de le murette:

DébroussaillageMurette

Voilà Lucien qui vient nous rendre visite, avec Aigline nous avons là toutes les générations présentes:

Lucien

Il semble que nos jeunes fatiguent un peu, enfin sauf Alex qui n'arrête pas !

Les jeunes

Nous ne manquerons pas de bois cet hiver !

Provision de bois

Richard finira par avoir la peau de la souche de l'arbre abattu par Olivier:

La souche

Midi trente, c'est le moment de la pause, nous profitons du beau soleil pour prendre l'apéritif à l'extérieur:

La pause

Avant de se retrouver autour des tables pour un repas bien mérité:

Repas

L'après-midi sera consacré au curage de l'angle de la plateforme de la maison Loubier et la remise au propre des faïsses nord:

PlateformeFaïsses

En fin de journée l'angle est prêt à être consolidé et la construction du local de la citerne pourra reprendre la prochaine fois:

PlateformeLocal Citerne

 

 


 

Juin, c'est le grand nettoyage de printemps !

Le printemps a fait son œuvre et la végétation a repris ses droits sur le Castrum, alors, si l'on veut assurer nos fêtes dans de bonnes conditions il est temps de sortir les sécateurs et la débroussailleuse. Laquelle se montre un peu récalcitrante au démarrage :

Démarrage délicatC'est parti

Olivier, qui a apporté son matériel, est déjà en place :

Olivier

Du côté de l'Ensemble Palatial, une équipe se charge d'effacer les traces du chantier des Monument historiques, des gravats, du sable et des pierres inutilisées ayant été laissées sur place :

NettoyageAlex à la brouette

Nos jeunes installent une noria de brouettes bien efficace, bien que l'on soit quelquefois enclins à se demander pourquoi on a inventé la roue !

TransportBrouette à porteur

On en profite aussi pour relever un peu le muret en pierres sèches qui surplombe la falaise afin d'améliorer la sécurité des visiteurs, tandis que de son côté Claude répare les dégats causés par les sangliers :

 Mise en sécuritéClaude

Vers dix heures, comme prévu, notre groupe de visiteurs Belges est au rendez-vous. Après un historique complet raconté par Jean-Marc à l'abri de la maison Loubier, c'est Lionel qui les guide dans le Castrum :

Visiteurs

Jacques, de son côté, a nettoyé soigneusement le four en prévision de la cuisson des fougasses le samedi suivant :

Le Four

Midi est là et tout le monde se retrouve autour des tables, si plusieurs de nos piliers anciens sont aujourd'hui absents pour cause de fêtes de Pentecote, les jeunes venus en nombre compensent largement :

RepasRepas

Tout le monde fera honneur aux saucisses grillées :

Saucisses

Bien rassasiés, chacun reprend le travail, Antoine s'est mis à la manœuvre de la débroussailleuse :

Débroussaillage

Tandis que le reste de la troupe joue de la cisaille ou du sécateur :

DébroussaillageJuin 32DébroussaillageDébroussaillage

Aucun coin n'est négligé :

DébroussaillageDébroussaillage

Lionel s'occupe de quelques visiteurs de passage, ravis d'être pris ainsi en charge pour un commentaire personnalisé :

Visiteurs

En fin de jounée le bilan du travail accompli est très positif. La plateforme à côté de l'Ensemble Palatial est parfaitement propre et le muret est stable et d'une hauteur bien plus sécurisante :

Plateforme

Le pré de la fête est complètement dégagé de ses herbes folles :

Le pré

  


 

Mai, le chantier a bien eu lieu !

Le photographe étant absent ce début Mai, le reportage est plus réduit ce mois-ci.

Cela ne se voit pas sur les images qui suivent mais la fréquentation a encore une fois été très importante et la salle de la maison Loubier semble avoir rétréci ! De nouveaux adhérents nous rejoignent chaque mois.

Au programme de ce mois figurait particulièrement l'aménagement du pré nord en vue de l'organisation de la fête. Quelques murets ont été créés aux abords du puits:

Murets

Quelques arbres ont été supprimés ou élagués pour aménager de nouveaux espaces pour installer les activités ludiques:

AménagementAménagement

Et de nombreuses souches qui subsistaient en divers endroits on été arrachées par mesure de sécurité, rien ne résiste à Alex et sa pioche:

SouchesSouchette

Pendant ce temps Sylvain et quelques acolytes ont poursuivi les finitions de la toiture de la maison Laurent:

Toit de la Maison Laurenttoit de la Maison Laurent

Le mois prochain nous accueillerons un bus de visiteurs venus de Belgique le jour du chantier.


 

Avril, le beau temps a fini par s'installer !

Quel plaisir d'arriver au Castrum par une belle matinée ensoleillée !. Avant de grimper, faisons le tour par la route de Lussan pour admirer la nouvelle carte postale officielle, maintenant que les échaffaudages ont été retirés. Les genets en fleur mettent le Castrum en valeur:

Oficial post-card

Même si l'obturation provisoire (et l'on sait combien de temps dure le provisoire chez nous !) en irrite quelques-uns, l'Ensemble Palatial a fière allure:

Ensemble Palatial

Le grand nettoyage de l'oliveraie par son propriétaire et nos travaux de débroussaillage de cet hiver mettent les ruines en valeur:

Grand nettoyage

Bon ce n'est pas tout mais il faut y aller car j'aperçoit mes collègues déjà au boulot !:

Au boulot

Le débroussaillage va déjà bon train en attendant le gros de la troupe:

Plus on taille plus ça repousse

Claude est déjà à l'œuvre sur son mur en pierres sèches, encouragé par Annette:

Pierres sèches

Nos maçons étant arrivés, le chantier de la maison Laurent s'installe:

Maison LaurentMaison Laurent

Ici c'est le chantier du réduit de la citerne qui se met en place, sous la houlette de Dominique et Richard:

Réduit pour la cuveRéduit pour la cuve

Hervé poursuit de son côté l'aménagement de la plateforme sous la surveillance de Lucien:

Aménagement de la plateforme

L'ensemble des jeunes étant arrivé, Lionel forme un team pour lancer une grande opération visant à supprimer le rideau d'arbre qui nous cache encore la vue sur la maison Est, la tâche est énorme mais l'enthousiasme des participants déborde:

Dégagement Maison EstDégagement Maison Estdégagement Maison Estdégagement Maison Est

Claude poursuit son mur en solitaire, tandis que Jean-Marc et Bernard ont rejoint Hervé:

Pierres sèchesAménagement de la plateforme

Hervé est de toutes les corvées, il approvisionne ici le chantier cuve à eau en mortier:

Corvée mortier

Chantier qui se déroule dans une franche bonne humeur !:

Réduit pour la cuve

Il va bientôt être temps de passer à table, Arlette découpe les gâteaux tandis que Maryse fait cuire les pâtes:

Préparation du repasPréparation du repas

Et encore une fois le restaurant sera plein, nous accueillons de nombreux nouveaux compagnons et plus d'une quarantaine de personnes devra se serrer autour des tables:

RepasRepas

Maryse sert les pâtes Bolognaises et cela a l'air de ravir nos jeunes qui ne manquent pas d'appétit :

MaryseRepas

Maintenant que le plein d'énergie est refait, rien de tel que de se remettre au boulot pour bien digérer:

Réduit pour la cuveMaison Laurent

Nos bûcherons ont repris leur travail, ça ne chôme pas !:

Dégagement Maison EstDégagement Maison EstDégagement Maison EstDégagement Maison Est

Et le résultat se voit :

Dégagement Maison EstDégagement Maison Est

Comparons la vue depuis la colline en face entre ce matin à notre arrivée et maitenant en fin d'après-midi:

Dégagement Maison EstDégagement Maison Est

Pré nord, Claude a reçu du renfort tandis que nos jeunes se livrent à quelques facéties :

Pierres sèchesLa Jeunesse

Comme à l'accoutumée, Lionel aura droit à son lot de visiteurs toujours enchantés de ses explications :

Visiteurs

Les dernières truelles de mortier de la journée sont posées sur le réduit et la toiture:

Réduit pour la cuveMaison Laurent

Le pan nord semble pratiquement terminé, la difficulté ayant été de bien réaliser l'étanchéité au niveau de la jointure avec le mur ouest:

Toit de la Maison Laurent

L'entrée du réduit a pris tournure :

Réduit pour la cuve

Et l'espace est dégagé sur la plateforme:

Aménagement de la plateforme

Rendez-vous le mois prochain !


 

Mars, du soleil enfin !

Après deux mois de pluie quotidienne, mars semble vouloir nous faire grâce de ses giboulées et nous accueille avec une magnifique journée:

Tanargue

Le chantier Monuments Historiques étant terminé depuis quelques jours, avant de démarrer les travaux nous allons admirer le résultat sur un Ensemble Palatial débarassé de ses échaffaudages.  La grande brèche Est rebouchée et les niches reconstituées:

AvantAprès

L'arc entre la salle voutée et la grande salle:

Le grand arcLe grand arc

La brèche vue de l'extérieur:

BrècheBrèche bouchée

Et le nouvel aspect du Castrum depuis la route:

AvantAprèsLe castrum

Après ce tour d'horizon, il est temps de se mettre au travail. On installe les échaffaudages pour le toit de la maison Laurent:

EchaffaudageMars 14 09

Ici Fernand et Bernard préparent la fixation définitive de la barrière qui limitera l'accès des véhicules au pré supérieur pour éviter qu'il soit endommagé:

 La barrière

Plus haut on s'affaire autour d'un mur en pierre sèches:

 Mur en pierre sèches

Quant au reste de la troupe, il s'attaque au débroussaillage du village:

 Nettoyage du villageNettoyage du villageNettoyage du villageNettoyage du village

Cécile, Laurent et Sylvain s'affairent sur le toit:

Le toit

Quant à Bernard il déploie ses talents de soudeur sur la barrière:

L'as du soudageL'as du soudage

Et le mur de Claude progresse:

Mur en pierre sèches

Nos essarteurs ont bien travaillé, le village a déjà une autre allure:

Le village

A l'entrée du pré Nord, ça y est la barrière est opérationnelle

la barrière

Il est temps de se diriger vers la maison Loubier pour le repas, au passage on s'arrête pour admirer les jeux de lumière sur les neiges du Lozère et sur le château d'Aujac:

Lozère et Aujac

Encore une fois la maison Loubier fera le plein, tout se déroule dans la bonne humeur, le retour du soleil n'y est pas pour rien:

RepasRepas

Le beau temps ayant été rare en ce début d'année, tout le monde veut en profiter au maximum pour rattraper le temps perdu, aussi à peine le repas terminé les chantiers reprennent:

c'est reparti

Le travail est spectaculaire dans le village, on ne l'a jamais vu débarrassé de ses broussailles  à ce point. Heureusement que l'absence de vent permet de tout brûler au fur et à mesure:

le villagele villagele villagele villagele village

L'équipe de couvreurs n'a pas chômé non plus:

Les couvreursLes couvreursLes couvreurs

Et comme d'habitude le site verra défiler plusieurs groupes de visiteurs, ravis des explications de Lionel:

VisiteursVisiteurs

Ces visites ont incité Hervé à installer une barrière au niveau de l'accès à l'Ensemble Palatial pour éviter une chute, en attendant la pose d'une rambarde:

hervé

La journée se termine, la plupart des participants sont déjà partis, les derniers courageux posent pour une photo sous le grand arc:

portrait de famille

Avant de quitter les lieux, le regard s'attarde sur une vue de la chaîne du Bouquet au travers d'une fenêtre de l'Ensemble Palatial:

Mont Bouquet 


 

Février, que d'eau ! que d'eau !

On peut dire que nous sommes gâtés en ce début d'année, si nous avons pu montrer dans ces pages des mois de janvier et février certes froids mais au ciel resplendissant, c'est une pluie incessante qui caractérise 2014.

Nous avons été tentés de reporter encore une fois la journée de travail mais, comme même la météo ne sait plus à quel saint se vouer, nous voilà ce matin au Castrum; le ciel est lourd mais il ne pleut pas:

le Mont Bouquet a son cache nez

Anne et Fred, très absorbés par leur travail au château de Moussac, sont tout de même venus nous rendre une petite visite pour évaluer les travaux éventuels d'aménagement du pré nord en vue de la fête:

Projets d'aménagement

Ce mauvais temps a toutefois un avantage car il nous permet de brûler les énormes tas de déchets dus au débroussaillage sans risque de bouter le feu au reste de la forêt:

IncinérationIncinération

Préférant reporter la poursuite des travaux sur la toiture de la maison Laurent à une période plus sèche et plus sécurisante, la troupe se met en tête de remonter quelques murettes en pierres sèches:

Chantier pierre sècheChantier pierre sèche

Tandis que trois de nos jeunes collégiens ont décidés de déboucher le conduit d'une latrine du rempart sud, et dire que si on leur avait imposé une corvée de ch...... ils n'auraient probablement pas été d'accord !:

Curage des latrines

Autre chantier qu'il faut rapidement remettre en route, la reconstruction du petit réduit situé en face de la maison Loubier où nous avons prévu de loger une réserve d'eau :

Réduit pour la cuveRéduit pour la cuve

Bernard, Gilbert et Richard s'y collent, tandis que Jean-Marc prépare le mortier:

Les maçonsJean-Marc au mixer

Et vers midi l'angle est déjà remonté:

Angle du réduit

Après le repas la pluie s'invite à nouveau coupant les ardeurs de nos bâtisseurs, seul le chantier d'incinération reprend pendant une petite heure:

Les approvisionneursLes incinérateursLes incinérateurs

Mais il faudra bientôt renoncer, nous espérons tous que le temps sera plus clément le mois prochain car il nous tarde de terminer la toiture de la maison Laurent.

 

 


 

Janvier, et c'est une nouvelle année qui démarre !

L'année a démarré sur un faux départ puisque la pluie insistante du 4 janvier nous a fait reporter la journée au samedi 11. Bien tristouné ce samedi qui, s'il n'est pas franchement pluvieux, est tout de même plutôt humide.

Cela rend les travaux sur la toiture périlleux, en cas de glissade la chute sur le côté ouest de la maison Laurent pourrait être fatale.

De toute façon nous avons dû aller chercher un lot de tuiles dans un de nos stocks et, comme la voiture n'a pu amener la remorque au plus près pour cause de patinage dans la gadoue, le transfert nous a occupé une bonne partie de la matinée:

Transport de tuilesTransport de tuilesTransport de tuilesJanv 14 06

Mais les troupes s'épuisant, l'emploi de la brouette mécanique, bien que relativement lent, s'est bien vite imposé:

transport de tuiles

Comme l'entreprise SMBR a installé des échaffaudages sur l'angle sud-est de l'Ensemble Palatial pour insérer des tirants dans l'épaisseur des murs, nous ne pouvons résister à l'envie d'y grimper pour un point de vue inhabituel, tout d'abord le grand arc réalisé par Gilles:

Grand Arc

On voit bien, sur la façade sud, les deux écoulements en pierre taillée:

EcoulementFaçade SudEcoulement

Ecoulements

La vue, bien que passablement bouchée ce matin, est impressionnante. Vers le Mas d'Allègre d'abord et vers l'Est ensuite:

 Façade SudVers l'Est

En redescendant on constate que la pose des tirants était bien une nécessité au vu de la fissure qui est apparue depuis environ cinq ans:

la Fissure 

Tiens, les abeilles qui logeaient dans le trou de barral de la grand fenêtre ont quitté les lieux, la ruche est vide:

 Nid d'abeilles

Si l'humidité ambiante est défavorable aux travaux en hauteur, c'est le jour idéal pour incinérer les montagnes de broussailles issues de nos travaux et ceux de Familles Rurales ; le plus difficile toutefois est de faire démarrer le feu:

AllumageC'est parti

Pour certains cela devient un excellent moment de causerie au coin du feu:

Causerie

Patrick, de son côté, prépare les rondins que Claude et Richard vont utiliser pour terminer l'escalier commencé le mois dernier:

Taille des rondinsJanv 14 19L'escalier de rondins

L'après-midi, nous nous déplaçons vers la sortie du village, c'est l'occasion d'admirer le mur en pierre sèche réalisé en Décembre par Familles Rurales pour stabiliser le pierrier:

Mur en pierres sèches

Il y là aussi un énorme tas de broussailles à brûler, issues des faysses entourant l'enceinte extérieure:

IncinérationIncinérationLe tas s'amenuiseLe tas s'amenuise

 

 

En fin d'après-midi le coin est complètement dégagé:

Espace libre

Il est temps de quitter les lieux, il faut espérer que le temps sera plus favorable le mois prochain pour que nous puissions terminer la pose des tuiles de la maison Laurent.

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 15/01/2015

Sword